Nos relevés de retraite sont erronés. Comment estimer sa retraite ?

Dernière mise à jour : 12 sept.

Depuis 2017, la DSN (Déclaration Sociale Nominative) est devenue le moyen de transmission des données employeurs pour déclarer et payer leurs cotisations aux organismes sociaux. Elle repose sur la transmission unique, mensuelle et dématérialisée des données issues de la paie. Malheureusement, les Caisses de retraite peinent à réaffecter les données au niveau des comptes individuels de chaque salarié.


Les salariés de l'UES CASA sont directement concernés dans la mesure où leurs relevés de carrière sont régularisés très progressivement depuis le déploiement de la DSN :

  • le nombre de points de retraite complémentaire AGRICA ne serait pas exact pour certaines années depuis 2018 ou 2020 (à la date où nous écrivons cet article, soit le 15 juillet 2022),

  • salaires erronés, voire trimestres manquants au niveau de la retraite de base MSA (une régularisation est effectuée progressivement mais des anomalies peuvent subsister).

On ne peut donc pas se baser entièrement sur les éléments disponibles dans nos espaces retraite et relevés de situation retraite.


Pour des situations simples (carrières linéaires de salariés cadres), il y a cependant un moyen très rapide pour estimer sa retraite quand on connaît son âge de taux plein et que l'on prévoit de partir à cet âge au cours des prochaines années (maxi 5 ans). il faut faire le calcul pour la retraite de base d'une part et la retraite complémentaire d'autre part.


1) Calcul de la Retraite de base

Un cadre de CASA qui part à la retraite à taux plein (avec tous les trimestres requis selon son année de naissance) et qui a cotisé en tant que salarié cadre au dessus du plafond SS pendant les 25 dernières années, va percevoir environ 17 700 € bruts annuels (environ 43% du plafond SS égal à 41 136 € en 2022). A noter qu'au delà de l'âge taux plein, la retraite de base est majorée de 1,25% par trimestre supplémentaire cotisé. Si ce salarié cadre part un an après le taux plein pour éviter la décote temporaire de 10% sur la retraite complémentaire, sa retraite de base va être majorée dans le même temps de 5%, soit 18 585 €.


2) Calcul de la Retraite complémentaire

Pour la retraite complémentaire Arrco-Agirc qui repose sur le principe de l'acquisition annuelle de points, il faut estimer le nombre de points au moment du départ en retraite et le multiplier par la valeur du point (1,2841 en 2022).

Pour cela, il faut repartir des informations disponibles à fin de l'année où le nombre de points semble exact (pour certains fin 2017, pour d'autres fin 2019). On peut trouver son relevé de points sur le site Agirc-Arrco, après s'être connecté à son espace personnel : https://espace-personnel.agirc-arrco.fr/auth/login?service=https:%2F%2Fespace-personnel.agirc-arrco.fr%2Fshiro-cas. Avec France Connect et ses identifiants MSA, c'est facile. Puis, une fois identifié, il faut cliquer sur "Mes services" et ensuite sur "Mon relevé de points Agirc-Arrco".

Donc, une fois récupéré le cumul de points acquis à fin 2017 ou à fin 2019, il faut y ajouter le nombre de points acquis en 2017 ou 2019 multiplié par le nombre d'années restant à courir depuis le 1er janvier 2018 ou 2020 jusqu'au départ en retraite.

Par exemple si le total de points est de 22 000 points à fin 2019, que le nombre acquis au titre de l'année 2019 est de 650 et qu'il reste encore 5 ans entre fin 2019 et le départ en retraite à taux plein, on obtient : 22 000 + 650 x 5 = 25 250 points. Puis on multiplie par 1,2841 (valeur du point), d'où une estimation de la retraite complémentaire de 32 424 €.


Dans notre exemple ci-avant la retraite totale au titre des régimes de retraite obligatoires sera égale à 50 124 € par an à taux plein (17 700 € + 32 424 €). C'est un montant brut. Pour trouver le montant net de cotisations sociales il faut défalquer environ 10% (9,1% sur la retraite de base et 10,1% sur la retraite complémentaire). Il s'agit bien entendu d'une estimation, un ordre de grandeur.


A noter :

  • Pour inciter les salariés à décaler leur départ en retraite, les régimes complémentaires Agirc-Arrco ont mis en place depuis 2019, un dispositif de minorations et majorations temporaires. Avec un départ l'année du taux plein, une minoration temporaire de 10% pendant 3 ans va s'appliquer sur le montant de la retraite complémentaire (dans notre exemple ci-avant, une retraite totale de 46 882 €/an pendant 3 ans puis la retraite va repasser à 50 124 €/an l'année suivante). En partant un an après le taux plein, la retraite complémentaire ne subit plus la minoration temporaire. En cas de départ ultérieur, une majoration temporaire pendant 1 an va s'appliquer égale à 10 %, 20%, 30% en cas de décalage respectif de deux années, trois années, quatre années et plus.

  • on peut également accéder sur le site Agirc-Arrco à une estimation de sa retraite, mais avec des informations en partie erronées (cf. ci-avant) ;

  • il y a une majoration de 10% de la retraite de base et complémentaire à partir de 3 enfants.

  • les salariés de l'UES CASA peuvent demander à bénéficier d'une estimation retraite gratuite réalisée par Mondial Assistance (prise en charge à 100% par l'employeur) : https://meandca.credit-agricole.com/documents/34871/500223/CASA+prestations+retraite+Mondial+Assistance+Guide+Collaborateurs+2022.pdf/3a715336-645b-39ce-e86e-1c51c3eb63f1?t=1645089874670


82 vues0 commentaire