NAO 2019/2020 dans l'UES CASA

Dernière mise à jour : 11 déc. 2019

La CFTC CASA a signé l'accord NAO 2019/2020 au sein de l'UES Crédit Agricole SA à l’instar des deux autres syndicats représentatifs (CFDT et CGC). Même si nous n’avons pas obtenu gain de cause sur certaines de nos demandes, nous reconnaissons une amélioration des propositions de la direction par rapport à l’année précédente.

Augmentations annuelles : reconduction de l'enveloppe de 1,8 % (1,4% pour les augmentations individuelles + 0,2% pour l'égalité F/H + 0,2% pour les mobilités).

  • Cette enveloppe avait permis en 2019 d'accorder une augmentation à 41% des salariés et une promotion à 7% des salariés, en priorité les plus jeunes et les bas salaires.

  • La CFTC CASA avait demandé au cours de la négociation, un doublement de l'enveloppe consacrée à l'égalité F/H. Elle n'a pas été entendue et c'est une déception. Nous espérons néanmoins que la direction s'emploiera à exercer un contrôle plus fin, afin que la situation 2019, où les hommes avaient été plus augmentés que les femmes, ne se reproduise pas en 2020.

  • La CFTC CASA avait demandé également une mesure d’augmentation générale pour les petits salaires. La direction a privilégié une négociation (actuellement en cours) sur la "Prime pour le Pouvoir d’Achat", également appelée " Prime Macron".

  • Enfin, pour répondre à une de nos préoccupations, la direction nous a assuré que le pourcentage d'augmentation des cadres dirigeants du cercle 1 et 2 était identique à celui de l'ensemble des salariés (nous n'avons toutefois aucun moyen de le vérifier).

Abondement PEE / PERCO : abondement porté de 400 à 800 € sur le PEE (1000 € en 2021) et de 1.200 à 1.400 € sur le PERCO.

  • L’abondement global PEE/PERCO sera donc égal à 2.400 € en 2020, en y intégrant l'abondement FRED de 200 €, contre 2.300 € en 2019 (dont FRED et un abondement exceptionnel de 500 €).

  • La CFTC CASA avait demandé une majoration de l’abondement pérenne qui n'avait pas été augmenté depuis plus de 10 ans (il était même passé de 700 € à 400 € en 2011 avec l'instauration du PERCO). En pratique, notre syndicat souhaitait que l'abondement sur le PEE soit porté à 1 200 € au minimum, comme sur le PERCO mais la direction a souhaité maintenir un différentiel entre les 2 dispositifs.

Mesures sur les aidants : maintien de la rémunération dans le cadre du congé aidants prévu par le code du travail (voir ci-dessus notre dossier du mois qui intègre un descriptif de ce congé).

  • La CFTC CASA salue cette avancée même si le nombre de salariés concernés reste modeste (entre 2 et 4% des salariés). Aussi, elle a demandé l'ouverture d'une négociation plus large en 2020 sur le sujet des aidants, sans restreindre le bénéfice de la mesure à des aidants de personnes très handicapés ou avec une perte d'autonomie sévère. La direction nous a répondu que l'on démarrait avec cette 1ère mesure et que nous pourrons étudier des améliorations au cours de l'année 2020, notamment dans le cadre de la négociation sur la qualité de la vie au travail.

RVP : possibilité d'épargner partiellement la RVP par paliers de 25%

  • Une mesure qui ne coûte rien à la direction mais qui va satisfaire tous les salariés qui souhaitaient n'épargner qu'une partie de leur RVP, versus la totalité actuellement.

  • En ce qui concerne la préoccupation sur l'équité du pourcentage versé par rapport à l'atteinte des objectifs, la CFTC CASA a fait passer le message (voir newsletters d'octobre et novembre) et espère aborder prochainement ce sujet avec la direction.


En complément de ces mesures, le dialogue reste ouvert avec la direction sur d’autres sujets comme la retraite supplémentaire, la complémentaire santé ou la subvention employeur aux restaurants d’entreprise.

112 vues0 commentaire