La sécurité sociale étudiant disparaît totalement au 31 août 2019


Comme l'an passé, les étudiants qui entrent dans l'enseignement supérieur à la rentrée 2019/2020, continuent à être affiliés à un régime de Sécurité Sociale, généralement celui de leurs parents ou tuteurs légaux. Ils n'ont aucune démarche à effectuer pour cette affiliation mais doivent néanmoins se créer un compte sur ameli.fr (régime général), MSA (régime agricole) ou tout autre espace web de gestion d'un régime spécial afin de bien percevoir leurs futurs remboursements de frais de santé.


Par contre, ça change pour les étudiants qui poursuivent leurs études et qui étaient affiliés jusqu'alors à une mutuelle étudiante. En effet, ils vont basculer automatiquement vers la Caisse Primaire d'Assurance Maladie de leur lieu d'habitation et ils n'auront plus, eux non plus, à s'acquitter de la cotisation annuelle à une Sécurité Sociale étudiante (217 euros).


Dans ce contexte, que deviennent Les mutuelles étudiantes ? Elles vont poursuivre, aux côtés de l'Assurance Maladie, leurs actions de prévention santé et continueront à proposer des complémentaires santé spécifiquement adaptées aux étudiants.


A savoir : un enfant étudiant, non salarié et à charge, peut être couvert par la mutuelle de ses parents jusqu’à la veille de son 26e anniversaire (à vérifier néanmoins dans la notice du contrat). Pour bénéficier des prestations de santé, le parent doit transmettre le certificat de scolarité de l'enfant étudiant, chaque année. Lors de la première déclaration ou en cas de changement de Centre de Sécurité sociale : il est nécessaire d’envoyer la copie de la dernière attestation de Sécurité sociale.


48 vues0 commentaire