Rechercher

L'idée d'un quota de femmes dans les COMEX, progresse

Dernière mise à jour : 21 mars 2019

Si près d'1/3 des cadres des 60 premières capitalisations françaises sont des femmes, elles sont moins de 14 % dans les comités exécutifs.

Comment briser ce plafond de verre ? En imposant un quota de 40 % de femmes dans les conseils d’administration, «la loi Copé-Zimmermann devait inciter les dirigeants à féminiser leur comex, rappelle Michel Ferrary, auteur de l’Observatoire Skema de la féminisation des entreprises. "Pourtant, les femmes ne pèsent que 13,7% des comités exécutifs du CAC 40 et du CAC Next 20 fin 2017, alors que près d’un cadre sur trois est une femme. Aussi l’instauration d’un quota dans les comex pourrait être la solution. Le gouvernement français y réfléchit actuellement, comme la Norvège, tandis que la Suisse a déjà franchi le pas l’an dernier, en instaurant un seuil de 20% dans les directions des entreprises et de 30% dans les conseils d’administration. Si rien n’est fait, rien ne bougera."

A Crédit Agricole SA, alors que presque 50 % des cadres sont des femmes, nous dénombrons :

- 1 femme au COMEX sur 16 membres, soit 6% à peine.

- 9 femmes au Comité de direction élargi sur 58 membres, soit 16 %.

Nous sommes donc très loin de la mixité dans les instances exécutives. Ce qui fait que Crédit Agricole SA, comme toutes les banques d'ailleurs, est qualifiée de "Machiste" dans une étude publiée par l'AGEFI.

Une motivation pour féminiser son entreprise, la rentabilité  : le Femina Index 15 (sociétés du CAC 40 avec plus de 40% de femmes cadres) bat largement le CAC 40 sur moyen ou long terme. A bon entendeur, salut !


63 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout